Revues

Le Craham publie plusieurs revues, papier et en ligne, sur les champs scientifiques couverts par l’unité (sources médiévales, archéologie, Antiquité).

Archéologie médiévale

OpenEdition Journals : https://journals.openedition.org/archeomed/
Persée : https://www.persee.fr/collection/arcme
CNRS éditions : https://www.cnrseditions.fr/revue/archeologie-medievale/

ISSN : 0153-9337 ; ISSN électronique  : 2608-4228

La revue Archéologie médiévale est créée, en 1971, au sein du centre Michel de Boüard, à l’image de la revue anglaise Medieval Archaeology parue 14 ans plus tôt dans le contexte d’émergence de l’archéologie médiévale. Toutes les revues qui naissent alors (Allemagne, Italie…) sont construites sur le même modèle et ont le même objectif : être, pour leur pays, la référence en matière d’archéologie médiévale aux yeux de la communauté internationale. Toutes ces revues comportent une partie consacrée à l’actualité de l’archéologie, dans Archéologie médiévale, il s’agit de la chronique des fouilles médiévales en France. Reconnaissant les qualités de cette publication, le CNRS a fait entrer la revue, en 1982, dans le cercle étroit des revues publiées par les Éditions du CNRS devenues aujourd’hui CNRS Éditions. Également soutenue par le Ministère de la Culture (SDA) cette revue est la seule revue internationale d’archéologie médiévale en France.

Les nouveaux numéro sont disponibles en partie sur OpenEdition Journals : https://journals.openedition.org/archeomed/

Les anciens numéros de la revue (1971-1999) sont en ligne sur Persée : https://www.persee.fr/collection/arcme

En parallèle, la revue Archéologie médiévale a initié le programme Archeomed, autour de l’indexation des notices de fouilles et des articles scientifiques, à l’aide du thesaurus Pactols et le la chaîne Métopes.

Tabularia

https://journals.openedition.org/tabularia/

ISSN électronique :  1630-7364

La revue Tabularia est une revue électronique qui se donne pour objectif l’étude des sources écrites des mondes normands médiévaux. Elle est conçue pour permettre une diffusion rapide de l’information sur ce thème, par la publication d’articles scientifiques originaux. Elle accorde également une large place à la diffusion et à la publication de sources écrites, inédites ou non. La validité de l’information scientifique est assurée par l’existence d’un comité de rédaction et une double expertise à l’aveugle des contributions proposées.