Geoffroi Malaterra

Geoffroi Malaterra

Edition multimodale de l’Histoire du Grand Comte Roger et de son frère Robert Guiscard par Geoffroi Malaterra

Le projet Geoffroi Malaterra consiste en la publication double support (papier et numérique) de l’édition critique avec traduction française et commentaire scientifique de l’Histoire du Grand Comte Roger et de son frère Robert Guiscard, réalisée à partir des témoins manuscrits et imprimés


L’Histoire du Grand Comte Roger et de son frère Robert Guiscard par Geoffroi Malaterra est une source fondamentale de la conquête de l’Italie méridionale par les Hauteville et en particulier de la Sicile par Roger. Composée avec art vers 1100, au lendemain de la pacification de l’île, à la demande expresse de Roger, l’œuvre constitue un témoin remarquable de la réflexion menée par le pouvoir sur le sens des événements et le rôle de l’histoire.

Objectifs

Le projet Geoffroi Malaterra vise à l’édition critique avec traduction française et commentaire (historique, philologique et littéraire), sous double support (papier et numérique), de L’Histoire du Grand Comte Roger et de son frère Robert Guiscard.

Contexte de réalisation et partenariat avec le Pôle du Document numérique de la MRSH de Caen

L’œuvre, divisée par l’auteur en 4 livres, est publiée en 2 volumes. Les recherches pour le premier volume, qui comprend les deux premiers livres, avaient fait l’objet de la thèse de doctorat soutenue à Caen en 2001, dans le cadre d’une co-tutelle avec l’université de Palerme, sous la direction de L. Callebat et S. Fodale. Celles-ci ont été revues et enrichies pour la publication.

En outre, la collaboration avec le pôle du Document numérique (en particulier Marie Bisson, Edith Cannet, Anne Goloubkoff) a permis de concevoir un environnement en XML-TEI pour l’encodage des données et d’assurer l’édition mutlimodale en appliquant une chaîne de production mettant en œuvre le Single Source Publishing (http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/document_numerique/projets/malaterra). Ainsi, le premier volume, publié en 2016 aux Presses universitaires de Caen, dans la collection Fontes et Paginae, est complété par une publication numérique en accès libre : https://www.unicaen.fr/puc/sources/malaterra/ 
La publication en ligne est dépourvue de l’introduction de l’édition papier. En revanche, le lecteur a accès au texte latin, à la traduction et à l’ensemble des notes ; il peut choisir des parcours de lecture différenciés et visionner les fac-similés numériques des manuscrits et imprimé numérisés. On assure la pérennité et l’interopérabilité de toutes les données ; chaque témoin est en outre interrogeable par sa reconstitution en mode texte, grâce à l’encodage de l’apparat critique.

Fig 1 : Geoffroi Malaterra, Histoire…, I, 1, et ms Barcelone, Biblioteca de Cataluña, ms. 996, f° 7r.

 

La publication multimodale du second volume est en préparation. Le manuscrit sera déposé prochainement aux Presses universitaires de Caen. La recherche nécessaire à cette publication a fait l’objet de l’inédit de l’HDR soutenue le 6 décembre 2019 (garant : C. Jacquemard). Une partie de cet inédit a été dédiée à la réflexion menée pour la réalisation de l’édition multisupport et aux pratiques de l’édition critique numérique. L’environnement XML-TEI utilisé pour l’encodage des données et en particulier de l’apparat critique a été enrichi grâce au partenariat avec les ingénieurs du Pôle Document numérique de la MRSH de Caen, qui en a aussi permis la mise en ligne avec un accès encore restreint. Cet environnement de travail pour l’édition de sources avec apparat critique en XML est téléchargeable sur le site du Pôle et le PDF décrivant la méthodologie d’encodage est consultable en ligne (http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/document_numerique/outils/apparat).

Fonds concernés :

Pour constituer cette édition critique, on a retenu les quatre manuscrits primaires (A, B, C, Z), dont l’éditeur précédent, Ernesto Pontieri (1927-1928), n’avait utilisé que les trois premiers, faute de disposer de Z, qui avait servi de base à l’édition princeps de Geronimo Zurita (1578). On a aussi utilisé le manuscrit Be, copie de B, quand ce dernier fait défaut, ainsi que les éditions précédentes, en particulier les deux éditions qui ont marqué l’histoire du texte, celle de G. Zurita et celle d’E. Pontieri.

  • Les témoins du récit de Malaterra :
    • Palerme, Biblioteca centrale della Regione siciliana Alberto Bombace, ms. X. A. 16, XIVe siècle (A).
    • Barcelone, Biblioteca de Cataluña, ms. 996, fin du XIVe siècle (Z).
    • Palerme, Biblioteca della Società siciliana per la storia patria, ms. I B 28, début du XVe siècle (B)
    • Besançon, bibliothèque municipale, ms. 675, milieu du XVe siècle (Be).
    • Catane, Biblioteca regionale universitaria Giambattista Caruso, ms. Vent. 99, XVIe siècle (C).
    • Palerme, Biblioteca comunale, ms. Qq. E. 165, première moitié du XVIe siècle (D)
  • Zurita, Roberti Viscardi Calabriae ducis et Rogerii eius fratris Calabriae, et Siciliae ducis principum Normannorum, et eorum fratrum rerum in Campania, Apulia, Bruttiis, Calabris et in Sicilia gestarum Libri IV. Auctore Gaufredo Malaterra monacho Rogerii ipsius hortatu, dans Indices rerum / ab Aragoniae Regibus gestarum ab initiis regni ad annum MCDX. / A Hieronimo Surita tribus libris parati et expositi, Caesaraugustae MDLXXIIX, [Saragosse, Domingo de Portonariis y Ursino, 1578], p. 5-95.
  • Pontieri, De rebus gestis Rogerii Calabriae et Siciliae comitis et Roberti Guiscardi ducis fratris ejus, auctore Gaufredo Malaterra monacho benedictino, Ernesto Pontieri (éd.), in Rerum Italicarum scriptores, nouvelle édition, 2 vol., t. V, 1, fasc. 211 et 218-219, 1927-1928.

Contexte scientifique et institutionnel

Les recherches s’inscrivent dans les travaux du CRAHAM, en particulier, au sein du projet actuel (2017-2021), dans le thème 3 : « Héritages, imitations et écritures du passé », ainsi que dans les deux axes transversaux, « Les mondes normands médiévaux » et « Erudition et numérique ». Il est mené en partenariat avec le pôle Document numérique de la MRSH de l’université de Caen Normandie ; il bénéficie du soutien de l’Office universitaire d’études normandes (OUEN – MRSH) ; il s’inscrit dans les programmes du Consortium Cahier (TGIR Huma-Num) et la réflexion sur l’encodage de l’apparat critique a reçu le soutien de l’Équipex Biblissima.

Formats et standards utilisés

Données textuelles : format XML selon les recommandations  de la TEI, version P5.

Accessibilité

Six témoins sont librement accessibles avec accord des bibliothèques qui en sont dépositaires : manuscrits A, C, Z, B, Be et l’exemplaire de l’édition princeps qui se trouve à la BM de Caen-la-Mer ;

mise à disposition des fichiers  XML des livres 1 et 2 et dans ce cas intégralité des données moissonnables.