Service d’Archéoanthropologie

Les recherches et les publications menées par les divers membres du service concernent aussi bien la fouille et l’étude des espaces sépulcraux de populations rurales ou urbaines des périodes antique, médiévale et moderne, de la région Normandie principalement. Outre l’archéo-anthropologie sur le terrain et en laboratoire, la gestion des espaces sépulcraux, les pratiques funéraires et les modes d’inhumation sont étudiés. Le service s’intéresse également à l’analyse cartographique des sites, aux critères de sélection, à l’analyse du peuplement au travers des conditions de vie sanitaires des populations historiques normandes, notamment en contextes épidémiques (lèpre, peste...). Les approches paléopathologiques et paléodémographiques des populations archéologiques, l’étude des migrations, des échanges entre populations et des interactions biologie-culture sont également privilégiées.

Responsable : Cécile Chapelain de Seréville-Niel

Membres du service

Collaborateurs réguliers du service : J. Blondiaux, D. Bougault, V. Brunet, S. Desbrosse-Degobertière, A. Dubois, H. Dupont, D. Jeanne, R. Lefebvre, V. Miclon, G. Schütz, A. Thomann, B. Tixier, M.-C. Truc.

Présentation

Réalisée par les vivants, l’inhumation du mort nous renseigne non seulement sur l’organisation du cimetière, sur la gestion des espaces funéraires, sur les manières d’inhumer les défunts, sur le mode de construction des sépultures, mais surtout sur les morts eux-mêmes et sur les vivants de cette société.

Dans la plupart des cas, la tombe et son environnement sont en effet le conservatoire du souvenir et de la mémoire du défunt au sein de la communauté et constituent fréquemment les seules traces qui nous parviennent des rituels funéraires et des traditions sociales d’une société.

L’archéologie funéraire médiévale réunit divers champs d’études complémentaires les uns des autres et fait appel à toutes les sources d’information disponibles pour comprendre les croyances spirituelles et les pratiques funéraires d’une population, évaluer la nature de cette dernière ou déterminer les conditions de vie des échantillons populationnels exhumés. Cette discipline regroupe notamment l’analyse des sources textuelles (testaments, sources épigraphiques, etc.) ; les données archéologiques provenant de la fouille, mais comprend aussi l’étude de la gestion des espaces sépulcraux, des pratiques funéraires… Elle associe également les données issues des études anthropologiques menées ensuite en laboratoire (ostéométrie, paléodémographie, paléopathologie, analyse des regroupements familiaux ou des sectorisations éventuelles liées à des critères d’âge, de sexe ou de statut social du défunt…).

Depuis les années 80, le service d’archéoanthropologie a mené des études populationnelles d’envergure, sur la région normande médiévale principalement.

Plusieurs populations archéologiques sont actuellement en cours d’étude au sein du service, dont celles du site de Saint-Pierre de Thaon (Calvados) ou de Saint-Dizier « Les Crassées » (Champagne-Ardenne), mais aussi celles liées à des épidémies passées comme les lépreux de Saint-Thomas d’Aizier (Eure) ou les pestiférés de l’Aître Saint-Maclou à Rouen (Seine-Maritime).

Outre les activités de terrain et de post-fouille en laboratoire, le service dispose de plateformes techniques en cémentochronologie et en histologie, d’une bibliothèque spécialisée et d’une ostéothèque.

Coupe histologique d’un os (TESP 118)
Coupe histologique d’un os (TESP 118)
Coupe cémentochronologique d’une 1re molaire inf G (MIC 422
Coupe cémentochronologique d’une 1re molaire inf G (MIC 422

Chantiers archéologiques (depuis 2012)

2012

  • Fouille préventive du Mausolée antique de Jaunay-Clan (Vienne), avec Archéodunum.
  • Fouille sarcophage de plomb de Livarot (Calvados), avec SRA Normandie.
  • Fouille des sondages extérieurs de l’église Saint-Pierre de Thaon (Calvados), avec C. Allinne.

2015

  •  Fouille préventive de deux sarcophages de plomb avec l’Inrap.

2016

  • Fouille du cimetière médiéval et des structures excavées protohistoriques du site de Basly-La-Campagne, avec le SDACD14.

2017-2018

  • Chantier-école dans le cadre d’une fouille programmée, de l’aître Saint-Maclou : Origine, recrutement, état sanitaire et épidémiologique de la population rouennaise inhumée dans le grand aître à la fin du Moyen Âge et à l’époque moderne. Projet de fouille programmée de l’aître Saint-Maclou à Rouen. En collaboration avec A. Thomann (Inrap).

2019

  • Fouille d’un sarcophage mérovingien dans la cathédrale de Bayeux, avec le SRA Normandie.

Travaux de post-fouille (depuis 2012)

  • Étude ostéologique des populations de Saint-Pierre Thaon, de Saint-Thomas d’Aizier, de Saint-Dizier « Les Crassées », de Basly « La Campagne », de Laval « Les conteneurs enterrés », de Bayeux « La Tapisserie ».
  • Poursuite des travaux menés en collaboration et sous la direction de Stéphanie Desbrosses-Degobertière (Inrap, membre associée) et Raphaël Durost (Inrap) sur le site de Saint-Dizier Les Tuileries depuis 2013.

Programmes de recherche

  • PCR Flers : Les cercueils en plomb des comtes de Flers (début XVIIIe s.). Pratiques de l’embaumement et funérailles élitaires à l’époque moderne.
  • Réseau thématique de l’Ined, IN-HOPPE (International Network – Historical and Osteoarchaeological Past Populations Exploration)
  • Groupe de travail Paohce (mise en place de protocoles de prélèvements et d’analyses sur l’os humain ainsi que sur la conservation des échantillons) co-dirigé par C. Cribellier, adjoint du sous-directeur de l’Archéologie en charge des questions scientifiques du MCC, C. Billard, conservateur régional-adjoint SRA Normandie, et P. Chambon, DR CNRS – UMR 7206-Anthropologie biologique et Bio-archéologie.
  • PRC Thérouanne : ville antique et médiévale, coordonné par F. Blary (ULB, Belgique).
  • Projet FFCR France-Canada An integrated analysis of health, diet and mobility in Roman and merovingian Michelet, France (4th-9th c. CE), entre l’université de Caen-Normandie et celle de McMaster à Ottawa, et le Centre for integrated bioarchaeological research in Health, Diet and Migration (Bioarch-HDDM) d’Hamilton (Canada).
  • Participation à la mission archéologique d’Ile Ife Sungbo au Nigéria en 2019 (et d’autres missions à venir).

Enseignement et formation

  • Cours d’archéométrie appliquée à l’archéoanthropologie pour les étudiants de 3e année de Licence de l’université de Caen Normandie.
  • Cours Master Archéologie en commun avec la maquette d’enseignement Epistémiologie et histoire de la Médecine de l’UFR Santé de Caen en coordination avec J. Maurel (PU-PH UFR Santé) et D. Bougault.

Thèse encadrée :  J. Pacory depuis 2016 : Origines, santé et alimentation d’une population antique et médiévale. Étude de la population issue de la nécropole « Michelet » de Lisieux (IVe – IXe s., Calvados). Analyse diachronique des pratiques funéraires et des conditions de vie, du statut social et de l’origine des individus, à partir d’analyses isotopiques et d’un bilan bucco-dentaire.

Master recherche encadré : S. Nkuka, 2019 : La mort à l’hôtel Dieu de Bayeux et dans ses alentours : étude diachronique à partir de sources archéologiques et textuelles (XIIe-XVIIIe s.), Master 2 Recherche Histoire – Archéologie.

Valorisation et communication

  • 2020-2021: participation à la préparation de l’exposition Tomber sur un os pour 2021 avec X. Savary, dir. Musée de Vieux-la-Romaine.
  • Participation annuelle à la Fête de la Science (accueil grand public et scolaires), pour les Portes ouvertes du Craham ; visites de chantiers.