Séminaire Érudition et numérique

Le séminaire Érudition et numérique, qui se tient depuis 2017, propose, d’une part, des séances d’enseignement théorique et pratique, où s’agit de présenter des programmes de recherches alliant l’étude scientifique d’une source ou d’un corpus – le plus souvent à visée éditoriale – et une réflexion sur les outils et environnements permettant la structuration des données.  D’autre part, des séances sont dédiées à la présentation de réalisations récentes ou de programmes menés par des chercheurs français et étrangers appartenant à d’autres laboratoires, invités à partager leurs expériences de recherche dans les humanités numériques liées aux sciences de l’érudition. Certaines séances sont réalisées  en partenariat avec le Pôle du document numérique de la MRSH de Caen. 

Responsables : Grégory Combalbert et Marie-Agnès Lucas-Avenel

 

Le séminaire « Érudition et numérique », a été mis en place en 2017. Il est ouvert à tous et en particulier aux membres du CRAHAM et aux étudiants inscrits en Master d’histoire et aux doctorants. Les séances sont de deux types, et certaines sont conçues en partenariat avec le Pôle du document numérique de la MRSH de Caen, qui assure aussi une formation aux outils d’encodage.

Une partie des séances, animées par des membres du CRAHAM, comprend un enseignement théorique et un enseignement pratique : il s’agit de présenter des programmes de recherches alliant l’étude scientifique d’une source ou d’un corpus – le plus souvent à visée éditoriale – et une réflexion sur les outils et environnements permettant la structuration des données. Dans ce cadre, les chercheurs (1) présentent la source qui est l’objet d’étude et les outils choisis et conçus par eux ou pour eux selon des standards et dans le respect de bonnes pratiques qui les rendent réutilisables et interopérables, tout en étant en adéquation avec les spécificités de la source ou du corpus étudié ; (2) exposent la réflexion qui a amené à la conception de ces outils, en montrent les avantages (qu’il s’agisse d’élargir les possibilités de questionnement de la source, de sécuriser les données et de les rendre plus fiables, etc, ou d’en assurer une meilleure valorisation), voire les limites ; (3) proposent aux étudiants des exercices pratiques qui les conduisent à utiliser les outils ; (4) engagent la discussion sur la manière de réutiliser ou d’adapter ces outils à d’autres sources et études. Les autres séances sont dédiées à la présentation de réalisations récentes ou de programmes menés par des chercheurs français et étrangers appartenant à d’autres laboratoires, invités à partager leurs expériences de recherche dans les humanités numériques liées aux sciences de l’érudition.

Programme de l’année 2020-2021