[Exposition] Curieuse collection. À la recherche du Rouen gallo-romain

« Il représente le Rouen archéologue… Le mérite de M. Thaurin est connu depuis longtemps, ses connaissances variées sont principalement portées sur la ville de Rouen et son passé » Bulletin de la Commission Départementale des Antiquités, tome I, 1867-1869, p. 49

Le XIXe siècle constitue pour Rouen une période de grands travaux et de transformations profondes, à laquelle on doit son visage actuel. Le schéma urbain de la ville correspond alors au modèle parisien d’Haussmann. Ces travaux, marqués par le percement de grandes artères (actuelles rues Jeanne-d’Arc ou Jean-Lecanuet), mettent au jour d’importants vestiges du passé gallo-romain de la ville. Un curieux amateur, Jacques-Michel Thaurin (1814-1870), en est le témoin.
Natif de Rouen, Thaurin mène une carrière de pharmacien, avant de devenir journaliste puis bibliothécaire à l’hôtel des sociétés savantes. Autodidacte, il s’adonne en amateur à l’archéologie alors que Rouen, pendant plusieurs décennies, n’est plus qu’un immense chantier à ciel ouvert. Au bord des tranchées, Thaurin observe les vestiges de l’antique Rotomagus et en collecte les archives issues du sol. Il façonne ainsi, grâce aux objets réunis et aux descriptions de structures, une image de la ville antique, illustrant les premiers balbutiements de l’archéologie en France.
L’exposition dévoile les différentes facettes de sa personnalité et sa méthode très originale de collecte des données, grâce à une série de lettres, notes et carnets manuscrits. Elle explore aussi les découvertes exhumées des tranchées du Second Empire (céramiques, enduits peints, statuettes en terre cuite, lampes, épingles, sculptures, etc.), qui nous fournissent de précieux renseignements sur la ville antique et ses nécropoles. Enfin, elle plonge le visiteur au cœur de l’étude des monnaies inédites de la collection Thaurin, qui, grâce aux étiquettes qui les accompagnent, constituent des documents essentiels pour la connaissance de la circulation monétaire dans la ville gallo-romaine.

Musées Beauvoisine – Musée des Antiquités de Rouen
Du 17 juin au 18 septembre 2022

En partenariat avec le Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales (CRAHAM), Université de Caen et avec la collaboration de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) et la label Villes et Pays d’art et d’histoire (LVPAH) – Métropole de Rouen Normandie

WordPress » Erreur

Il y a eu une erreur critique sur ce site.

En apprendre plus sur le débogage de WordPress.